Sélectionner une page

En 1 clic
Accueil » Votre Mairie » Démarches

Démarches

Demande d'acte de naissance

Un acte de naissance peut donner lieu à la délivrance de 3 documents différents : la copie intégrale, l'extrait avec filiation et l'extrait sans filiation. La demande d’acte doit se faire auprès de la mairie du lieu de naissance de la personne concernée. À Chessy, vous pouvez effectuer votre demande directement en mairie auprès du service état civil ou grâce au formulaire ci-dessous.

    Renseignements concernant l'acte

    En cas de demande de copie intégrale ou d’extrait avec filiation, précisez obligatoirement

    Renseignements concernant le demandeur

    Demande d'acte de mariage

    Un acte de mariage peut donner lieu à la délivrance de 3 documents différents : la copie intégrale, l'extrait avec filiation et l'extrait sans filiation. La demande d’acte doit se faire auprès de la mairie du lieu de mariage. À Chessy, vous pouvez effectuer votre demande directement en mairie auprès du service état civil ou grâce au formulaire ci-dessous.

      Renseignements concernant l'acte

      En cas de demande de copie intégrale ou d'extrait avec filiation, précisez obligatoirement les champs suivants

      Renseignements concernant le demandeur

      Les données saisies dans ce formulaire seront enregistrées dans un fichier informatisé par la mairie de Chessy et seront utilisées dans l'unique but de vous répondre. Vos données seront conservées pour une durée de 12 mois. Vous pouvez, à tout moment, exercer votre droit d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des données vous concernant en contactant le service communication à l'adresse suivante : etatcivil@chessy77.fr

      Demande d'acte de décès

      Une copie intégrale d’acte de décès peut être délivrée à toute personne qui en fait la demande. Celle-ci peut se faire soit auprès de la mairie du lieu de décès, soit auprès de la mairie du dernier domicile du défunt. À Chessy, vous pouvez effectuer votre demande directement en mairie auprès du service état civil ou grâce au formulaire ci-dessous.

        Renseignements concernant l’acte

        Renseignements concernant le demandeur

        Les données saisies dans ce formulaire seront enregistrées dans un fichier informatisé par la mairie de Chessy et seront utilisées dans l'unique but de vous répondre. Vos données seront conservées pour une durée de 12 mois. Vous pouvez, à tout moment, exercer votre droit d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des données vous concernant en contactant le service communication à l'adresse suivante : etatcivil@chessy77.fr

        Acquisition d'une concession funéraire ou cinéraire

        Le défunt peut être inhumé au cimetière de Chessy :

        • s’il habitait la commune ;
        • s’il est décédé sur la commune ;
        • s’il disposait d’un caveau familial.

         

        Modalités :

        • Adresser un courrier en mairie précisant la durée souhaitée (30 ou 50 ans pour les concessions funéraires, 15, 30 ou 50 ans pour les concessions cinéraires) et la nature de celle-ci (familiale, collective ou individuelle)* ou s’adresser directement à la mairie au service à la population.
        • Fournir une pièce d’identité et un justificatif de domicile ou résidence ;
        • L’acquisition d’une nouvelle concession est soumise à l’accord du maire.

        (*Familiale = tous les membres de la famille peuvent y être inhumés en justifiant d’un lien de parenté / *Collective = toutes les personnes désignées peuvent y être inhumées qu’elles soient ou non de la famille / *Individuelle = seule la personne qui l’a acquise peut y être inhumée.)

         

        Tarifs :

        • Concessions funéraires : 30 ans = 300 € · 50 ans = 500 €
        • Concessions cinéraires : 15 ans = 150 € · 30 ans = 300 € · 50 ans = 500 €
        • + vacations de police : 25 €

         

        Consultation du règlement :

        règlement du cimetière
        18-02-2020 10:21 Télécharger

         

         

        Fiche pratique

        Retraite d'un fonctionnaire : majoration de la pension de retraite de base

        Vérifié le 19 novembre 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

        Votre pension de retraite de fonctionnaire peut être majorée si vous continuez à travailler au-delà de l'âge minimum de départ à la retraite et que vous justifiez déjà du nombre de trimestres requis pour bénéficier d'une retraite à taux plein. Votre pension est également majorée si si vous avez élevé au moins 3 enfants pendant au moins 9 ans. Enfin, votre pension est aussi majorée si vous bénéficiez d'une retraite anticipée pour handicap.

        Conditions

        Le montant de votre pension de retraite est majoré lorsque vous remplissez les 2 conditions suivantes :

        On parle, dans ce cas, de surcotisation, car vous avez travaillé et cotisé au-delà du nombre de trimestres d'assurance nécessaire pour bénéficier d'une retraite à taux plein.

        La majoration est calculée sur la base des trimestres entiers cotisés effectués, à la date de départ en retraite :

        • au-delà de l'âge minimum légal de départ en retraite,
        • et en plus du nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une pension à taux plein.

        Les bonifications ne sont prises en compte que si elles sont accordées au titre des enfants et du handicap.

        Taux de la surcote

        Le coefficient de majoration de la pension est de 1,25 % par trimestre supplémentaire.

        Par exemple, le montant de la pension d'un fonctionnaire sédentaire né en 1956 qui a validé les 166 trimestres exigés pour une retraite à taux plein et cotisé 4 trimestres supplémentaires est majoré de 5 % (4 x 1,25 %).

        Conditions

        Vous bénéficiez d'une majoration de votre pension si vous avez élevé au moins 3 enfants, pendant au moins 9 ans :

        Les enfants qui ouvrent droit à majoration sont les suivants :

        • Vos enfants et ceux de votre époux(se)
        • Enfants ayant fait l'objet d'une délégation de l'autorité parentale en votre faveur ou en faveur de votre époux(se)
        • Enfants placés sous votre tutelle ou sous celle de votre époux(se), si elle s'est accompagnée de la garde effective et permanente de l'enfant
        • Enfants recueillis à votre foyer si vous avez assumé leur charge effective et permanente.

        Taux de la majoration

        La pension est majorée de :

        • 10 % pour les 3 premiers enfants,
        • et 5 % par enfant au-delà du 3e.

        Par exemple, l'agent ayant élevé 4 enfants bénéficie d'une majoration de 15 % de sa pension (10 % pour les 3 premiers enfants + 5 % pour le 4e).

        Toutefois, le montant de la pension majorée ne peut pas dépasser le montant du dernier traitement indiciaire brut pris en compte pour le calcul de la pension. En cas de dépassement, les montants de la pension et de la majoration sont réduits à due proportion.

        Démarche

        • Vous pouvez remplir votre demande en ligne puis l'adresser par voie électronique ou l'imprimer et l'envoyer par courrier postal au service des retraites de l'État dont l'adresse figure sur le formulaire.

          Formulaire
          Demande de majoration de pension pour enfant - Fonctionnaire d'État, magistrat ou militaire retraité

          Cerfa n° 13581*02

          Accéder au formulaire  

          Ministère chargé des finances

        • Vous devez présenter une demande sur papier libre, par courrier postal, auprès de la CNRACL accompagnée de la copie intégrale du livret de famille où figurent les enfants concernés. En l'absence de livret de famille, des copies des actes de naissance peuvent être fournies.

        Conditions

        Vous bénéficiez d'une majoration de votre pension si vous remplissez les conditions ouvrant droit à un départ à la retraite anticipée pour handicap.

        Taux de la majoration

        Le pourcentage de majoration est égal à :

        ⅓ x (durée des services que vous avez accomplis alors que vous aviez un taux d'incapacité d'au moins 50 % / durée des services et bonifications pris en compte pour le calcul de votre pension).

        Le taux ainsi obtenu est arrondi, si nécessaire, au centième le plus proche.

        Exemple : un fonctionnaire a travaillé 10 ans (40 trimestres) avant de devenir handicapé. Il a travaillé 20 ans en étant handicapé : 10 ans à temps complet et 10 ans à mi-temps. Lorsqu'il était à mi-temps, ce fonctionnaire a surcotisé et 8 trimestres de bonifications lui ont été attribués.

        Le nombre de trimestres pris en compte pour le calcul de la durée d'assurance alors que le fonctionnaire était handicapé est de 40 + 40 = 80 trimestres.

        La durée des services et bonifications retenue pour le calcul de la pension est : 80 trimestres à temps plein + 20 trimestres à mi-temps + 8 trimestres de bonification = 108 trimestres.

        Le taux de majoration de sa pension est égal à : ⅓ x (80 / 108) = 0,246 arrondi à 0,25.

        La pension majorée ne peut pas dépasser le montant de pension que vous auriez perçu si vous aviez bénéficié d’une retraite à taux plein.

        Si vous bénéficiez également de la majoration pour enfants, le montant de votre pension ne peut pas dépasser le dernier traitement indiciaire brut pris en compte pour le calcul de la pension.

        Restons connectés